Le Départ


De Jerzy Skolimowski
Sortie le 21 novembre 2018


Marc a dix-neuf ans. Il est garçon coiffeur. Mais il ne rêve que voitures, rallyes, courses. Il s'est inscrit, avec une Porsche, au rallye qui doit commencer dans deux jours, en comptant "emprunter" la voiture de son patron. Il s'entraîne avec elle la nuit, ayant comme co-pilote un copain du salon. Au dernier moment, les deux garçons apprennent que le patron part en week-end avec la voiture. C'est la catastrophe. Marc doit trouver une autre voiture.

Fiche Technique

Réalisation : Jerzy Skolimowski.
Scénario : Jerzy Skolimowski et Andrzej Kostenko.
Image : Willy Kurant.
Son : Philip Cape.
Montage : Bob Wade.
Musique : K.T. Komeda.
Chanson du film interprétée par Christiane Legrand.
Avec Jean-Pierre Léaud, Catherine Duport, Jacqueline Bir, Paul Roland, Léon Dony, Georges Aubray, Lucien Charbonnier, John Dobrynine.

Production : Elisabeth Films.

89 mn - 1967 - N&B - VF - 1.66 - mono - Visa n°33912

OURS D'OR FESTIVAL DE BERLIN 1967
PRIX DE LA CRITIQUE INTERNATIONALE

NOUVELLE RESTAURATION 2018
Sélection - Festival de Cannes 2018 - Cannes Classics
Sélection - Festival International du Film de La Rochelle 2018
Sélection - Festival Lumière de Lyon 2018

Pour fêter les 80 ans de Jerzy Skolimowski !

En partenariat avec Les Cahiers du cinéma

Fougue poétique et désinvolture virtuose.
Un film d’ivresse et de mélancolie.
Une musique éperdue et tranchante.
Un pont entre les nouvelle vague.
Une rareté signée Jerzy Skolimowski

« Le même ton iconoclaste et libertaire que dans Essential killing, Deep end et Walkover, l’une des plus grandes musiques de film de Krzysztof Komeda,
une cultissime ballade de Christiane Legrand »
ARTE

« Léaud bondit dans tous les coins, Skolimowski a dix idées par plan, ça court à tout-va, rythmé par une BO free-jazz entêtante... C'est vif, c'est brillant, dans la veine de Cocteau, Max Jacob, ou Jean Vigo et de la Nouvelle Vague »
LES INROCKS

« Une insolente comédie sur la jeunesse. Virtuose ! »
LE FIGARO

« Skolimowski, à la manière du boxeur qu'il fut, aura aligné autant de crochets avec sa caméra directe. Captation documentaire, astuces de cinéma primitif, érotisme inattendu. Le tempo étant donné par le free jazz de Krzysztof Komeda, à l'unisson des démarrages des bolides filmés avec la netteté de la ligne claire et le fétichisme du pop art. »
LES CAHIERS DU CINEMA

« Un cinéma virtuose et saturé d’énergie, film sublime, style époustouflant,
véritable free jazz visuel d’une beauté à couper le souffle »
TROIS COULEURS

« Le Départ, c’est La Fureur de vivre conduite par Le Mécano de la Générale. Un éclat de romantisme enrobé de burlesque... Un cinéma d'une liberté, d'une insolence, d'une grâce aussi souveraines ne se rencontre pas tous les jours »
LE MONDE

« Le chaînon manquant entre A bout de souffle de Jean-Luc Godard
et Boy meets girl de Léos Carax »
FROGGY'S DELIGHT

Documents à télécharger

Le Départ - dossier de presse.pdf
Le Départ - Affiche.jpg
Le Départ - Photo 1 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 2 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 3 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 4 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 5 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 6 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 7 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 8 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 9 © Malavida.jpg
Le Départ - Photo 10 © Malavida.jpg