M.I.E.L.


De Malavida Films
Sortie le


Malavida présente la M.I.E.L. (Malavida Innovative European Library) : une sélection de chefs-d'œuvre des cinématographies européennes disponibles en DCP sous-titrés, à partir de copies restaurées !

Fiche Technique

LA M.I.E.L. TCHÈQUE
· Un cas pour un bourreau débutant, Pavel Juráček (1970)
· Les petites perles du fond de l'eau, Věra Chytilová, Jaromil Jireš, Jiří Menzel, Jan Němec, Evald Schorm (1965)
· Les diamants de la nuit, Jan Němec (1964)
· Chronique morave, Vojtěch Jasný (1969)
· Monsieur, vous êtes veuve (1971), Comment noyer le docteur Mracek (1975) & Qui veut tuer Jessie ? (1966), Vaclav Vorlíček
· Valérie au pays des merveilles, Jaromil Jireš (1970)
· Vive la république !, Karel Kachyňa (1965)
· Ecce Homo Homolka, Jaroslav Papoušek (1971)
· Happy End (1967), Adèle n'a pas encore dîné (1978), Le château des Carpathes (1981), Oldřich Lipský
· Fin août a l'Hôtel Ozone, Jan Schmidt (1967)
· Le miroir aux alouettes, Ján Kadár & Elmar Klos (1965)

À VENIR :

LA M.I.E.L. HONGROISE
Les garçons de la rue Paul, Zoltán Fábri (1968)
· Adoption, Márta Mészáros (1975)
· Sindbad, Zoltán Huszárik (1971)
· Les faucons, István Gaál (1970)
· Ah ça ira !, Miklós Jancsó (1969)

et bientôt LA M.I.E.L. SLOVAQUE
MALAVIDA est fière de vous présenter la M.I.E.L. !

Depuis 2005, Malavida se bat pour la redécouverte et la diffusion en France de trésors oubliés ou disparus, films ou cinéastes devenus injustement invisibles, portant notamment une attention particulière aux cinématographies tchèques, hongroises, polonaises, nordiques.

Avec la M.I.E.L. naît un dispositif d'accès de ces œuvres facilité pour les salles françaises : une sélection de titres essentiels disponibles en DCP sous-titrés à partir de copies restaurées, pour des projections ponctuelles ou événementielles clés en mains, à tarif fixe !

En association avec NFA et NFI, ce dispositif concerne dans un premier temps des chefs-d'œuvre tchèques et bientôt hongrois mais a bien sûr vocation à s'ouvrir à d'autres cinématographies !

Nous espérons que les salles françaises se saisiront nombreuses de cette nouvelle opportunité de diffuser largement et facilement ces œuvres, pour faire découvrir à un public renouvelé ces films magnifiques qui contribueront à enrichir la cinéphilie et à diffuser l'idée d'une culture européenne issue de la diversité des pays qui la composent.