TROIS JOURS ET UN ENFANT


De Uri Zohar
Sortie le 26 Octobre 2016


PRIX D'INTERPRETATION MASCULINE AU FESTIVAL DE CANNES 1967 POUR ODED KOTLER// SYNOPSIS // Un étudiant se voit confier pendant trois jours la garde de l'enfant d'une femme qu'il a aimée. Pendant ces trois jours, il transfère sur l'enfant les sentiments d'amour et de haine qu'il ressent encore pour cette femme.

Fiche Technique

90 minutes/Israël/1967
VISA : 33 739

Compétition officielle - Golden Globes 1968.

Distribution

Oded Kotler - Eli
Shai Asharov - Shai
Yehudit Sola - Noa
Uli Gorlizki

L'équipe
Uri Zohar - Réalisateur
Uri Zohar, Dan Ben-Amotz, David Gourfinkel, Amazia Haioni - Scénaristes
Adaptation de la nouvelle de A.B. Yehoshua
David Gourfinkel - Chef Opérateur
Jacques Erlich - Monteur
Dov Zelzer - Compositeur

Adapté d’une nouvelle d’A.B. Yehoshua (parue chez Denoël), ce film, construit comme un « monologue intérieur », s’inspire des modes de narration du Nouveau roman, ainsi que de certaines œuvres d’Alain Resnais, telles Hiroshima, mon amour ou Muriel. Trois jours et un enfant se déroule dans un univers ambigu, incertain, qui hésite constamment entre le présent et le passé, entre la réalité et le rêve (ou le souvenir), en abolissant souvent les frontières qui les séparent.
"Uri Zohar, le Godard israélien" Jacques Mandelbaum, Le Monde

"Une carrière fulgurante, faite de gestes d’auteur et de grands succès populaires" Charlotte Garson, L’Arche

"C’est un petit miracle de voir cette œuvre quasi oubliée revenir sur les écrans français" Les Cahiers du cinéma

"Uri Zohar,c’est tout l’esprit des années 60. Des films libres, des films chocs. Entre les comédies italiennes et les films de Cassavetes. C’est l’itinéraire hors-norme d’une icône de la contre-culture devenue rabbin ultra-orthodoxe",Anne-Marie Baron, RCJ

"Uri Zohar,c’est tout l’esprit des années 60. Des films libres, des films chocs. Entre les comédies italiennes et les films de Cassavetes. C’est l’itinéraire hors-norme d’une icône de la contre-culture devenue rabbin ultra-orthodoxe",Anne-Marie Baron, RCJ

"Une petite bombe cinématographique" Gonzaï

"Une belle histoire d'amour et de folie" Serge Daney

"L'une des réussites les plus accomplies du jeune cinéma. Le personnage de Zohar est naturellement camusien, comme la plupart des jeunes de 1967",
Michel Mardore, Les Cahiers du cinéma

"J'ai mis beaucoup de moi-même et de ma propre histoire dans ce film. Je pense qu'il faut parler de nos problèmes si particuliers soient-ils, pour atteindre l'universalité",
Uri Zohar - Propos recueillis par Michel Capdea

Uri Zohar, 3 regards, une rétrospective soutenue par l'AFCAE et l'ADRC.
Les Cahiers du cinéma, Critikat, Jew Pop et Tribune juive sont partenaires de cette sortie.

Découvrez Uri Zohar, inventeur de la modernité cinématographique israélienne, le chef de file du cinéma de la Nouvelle Sensibilité.

Documents à télécharger

Dossier presse Uri Zohar.pdf
Photo 3 jours et un enfant 1.jpg
Photo 3 jours et un enfant 2.jpg
Photo 3 jours et un enfant 3.jpg
Photo 3 jours et un enfant 4.jpg
Photo 3 jours et un enfant 5.jpg
Photo 3 jours et un enfant 6.jpg
Photo 3 jours et un enfant 7.jpg
Photo 3 jours et un enfant 8.jpg
Photo 3 jours et un enfant 9.jpg
Photo 3 jours et un enfant 10.jpg
Photo 3 jours et un enfant 11.jpg
Critique de Serge Daney .pdf
Uri Zohar, 3 regards_Cahiers du cinéma octobre 2016.pdf
Affiche_Uri Zohar, 3 regards.jpg
Uri Zohar, 3 regards_4 pages.pdf
Affiche_Trois jours et un enfant.jpg
Uri Zohar, 3 regards_Le Monde.jpg
Uri Zohar, 3 regards_revue de presse.zip
3D DVD - Trois jours et un enfant.jpg