BYE BYE BLACKBIRD

De : Robinson Savary

Avec : James Thierrée, Derek Jacobi, Jodhi May, Michael Lonsdale et Izabella Miko
France, 2005, PAL, 4/3 - 99 min
toutes zones, couleur,
13.00 €


Ouvrier sur des chantiers en hauteur au début du siècle dernier, Josef voit son meilleur ami disparaître dans des
circonstances étranges. Il s’engage alors dans un cirque pour rejoindre Alice, jeune et belle trapéziste avec laquelle il s’est mis en tête de partager un numéro de voltige.
Lord Dempsey, le père d’Alice, cède peu à peu à ce caprice, séduit par le talent d’acrobate du jeune homme et par la nécessité d’insuffler du sang neuf à son cirque déclinant. Le jour de la première approche….




James Thierrée :
James Spencer Thiérrée, petit fils de Charlie Chaplin, a créé en 2007 « Au revoir Parapluie », spectacle qui reçoit le Molière du Théâtre en Région. Il a reçu quatre Molières en avril 2006 pour « La symphonie du hanneton », qu’il a mis en scène et interprété dans le monde entier depuis l’an 2000. ). En 2003, il créait son deuxième spectacle, « La veillée des abysses ».
Au cinéma, Il a travaillé au cinéma avec Coline Serreau, croisé le chemin de Peter Greenaway, Raoul Ruiz, Jacques Baratier ou encore Antoine de Caunes (DESACCORD PARFAIT, Nomination au César du Meilleur Espoir Masculin en 2007 pour DESACCORD PARFAIT. Mais avec BYE BYE BLACKBIRD, il trouve l'un de ses meilleurs rôles. Pour ce film, il réalise chorégraphie les numéros de trapèze.

Robinson Savary :
Fils du fondateur du Grand Magic Circus Jérôme Savary, et de l’artiste peintre Sabine Monirys, Robinson Savary est réalisateur et photographe. Après avoir réalisé trois courts-métrages singuliers entre 1988 et 1995, il choisit de mettre toute son énergie à mettre sur pied BYE BYE BLACKBIRD, un projet fou et très personnel, considéré par la profession comme infaisable pour un jeune réalisateur. Il prépare actuellement « LADY DOLL ».

Bonus : James Thierrée invente « La Veillée des Abysses », documentaire de Robinson Savary (26 mn- 2005) – Livret 12 pages retraçant la préparation de ce film hors norme

Prix FIPRESCI 2005
Festival International du Film de Tokyo 2005

“Il est rare de voir un premier film aussi beau visuellement que Bye Bye Blackbird, aussi solide dans sa narration et aussi parfait dans son casting.” (Wim Wenders)

"Un film rare, inouï et rafraîchissant..."IL ETAIT UNE FOIS LE CINEMA




Voir un extrait en vido :

Byebye blackbird
envoyé par malavidafilms