COFFRET CLASSIQUE DU CINEMA HONGROIS

De : Collectif

Hongrie, 1966-1977,
Zone 2,
30.00 €


Coffret classiques du cin�ma hongrois (5 films)

La collection hongroise rassemble, souvent en premi�re mondiale en DVD, les chefs-d�oeuvre du cin�ma hongrois de la fin des ann�es 50 au d�but des ann�es 70. Masters restaur�s, nouveaux sous-titres et livrets d�analyse inclus. Le cin�ma hongrois a alors v�cu son �ge d�or, avec l��closion d�une s�rie de grands ma�tres, mais les films furent ensuite pour la plupart bloqu�s dans leur pays jusqu�� aujourd�hui.

LES GAR�ONS DE LA RUE PAUL Zoltan Fabri
110 mn �1968 � Couleur � VOSTF
Nomination Oscar du meilleur film �tranger 1969

Budapest, d�but du XXe si�cle. Une bande de jeunes gar�ons se retrouve tous les apr�s-midis sur un vaste terrain vague en pleine ville. Ce terrain de jeu, c�est leur empire. Mais il est convoit� par une bande rivale, les Chemises Rouges, plus grands, plus forts, et bien d�cid�s � se l�approprier.

La splendeur de la photographie, la qualit� de l�adaptation, la mise en sc�ne subtile de F�bri font de ces histoires d�enfants travers�es par l�amiti�, la guerre et la mort une oeuvre impressionnante. Cette coproduction am�ricano-hongroise � gros budget, adaptation du roman de Ferenc Moln�r, traduit en 20 langues, est captivante et bouleversante, gr�ce notamment � de jeunes acteurs anglais qui deviendront des stars.


UNE NUIT TRES MORALE Karoly Makk
110 mn �1977 � Couleur � VOSTF
S�lection officielle Festival de Cannes 1978

Jen? Kelepei est un �tudiant pauvre mais heureux : la tenanci�re d�une maison de tol�rance et ses pensionnaires l�ont pris sous leur protection. Lorsque sa vieille m�re arrive en ville, celles-ci, pour cacher la r�alit�, transforment la maison de plaisirs en pension de famille...

K�roly Makk, figure phare de la nouvelle vague hongroise, est soucieux d�explorer les nuances psychologiques de ses personnages, ne craignant pas d�aborder des sujets controvers�s, comme l�homosexualit� f�minine ou la prostitution. Com�die �rotique baignant dans la nostalgie des maisons closes, cette com�die de boulevard est une r�flexion sur la notion de moralit� et dresse un portrait de l�intelligentsia hongroise du XIX si�cle.

AH CA IRA ! Miklos Jancso
80 mn � 1968 � Couleur � VOSTF
Un passionnant in�dit de Mikl�s Jancs�

Hongrie 1947. La rencontre de lyc�ens du public avec ceux d�un coll�ge catholique, encadr�s par des pr�tres, suscite le dialogue, mais les divisions prennent vite le dessus... Les autorit�s communistes font cesser cette tentative et arr�tent les �l�ves catholiques�

La stylisation de la narration, typique du cin�ma de Jancs�, poss�de un contenu fortement m�taphorique : plus le pouvoir est absolu, plus il corrompt. Con�u comme un ballet o� chaque geste a une signification politique pr�cise, le symbolisme des images et des couleurs r�pond � celui de la bande sonore, po�me d�une beaut� absurde, choc de d�clarations enflamm�es et de chants entonn�s en ch�ur.


LE SAC Pal Zolnay
82 mn � 1966 � N&B � VOSTF
Une petite perle � red�couvrir

Simon, jeune sociologue, interrompt brusquement ses vacances et se rend dans son village natal, aupr�s de sa m�re adoptive. Il est accueilli avec joie, mais aussi avec des reproches, car il n�est pas revenu depuis plus de dix ans, et ne sait m�me pas que son p�re adoptif est mort, deux ans auparavant.

P�l Zolnay est tr�s sensible � la po�sie naturelle du quotidien. Le Sac est � la fois une subtile fresque de la vie rurale hongroise et le r�cit d�une jeunesse insouciante qui se croit immortelle face � la vieillesse et ses angoisses. R�flexion pleine de nostalgie sur le temps qui passe, l�amour maternel et le besoin de racines, Le Sac est un film d�une grande beaut� et d�un authentique humanisme.

DIX MILLE SOLEILS Ferenc Kosa
110 mn � 1967 � N&B � VOSTF
Prix de la mise en sc�ne Festival de Cannes 1967

La vie d�Istv�n Sz�les et F�l�p B�n�, simples paysans, sur trente ans (dix mille jours, dix mille soleils). Depuis les ann�es trente jusqu�aux bouleversements de 1956.

Bas� sur des t�moignages recueillis aupr�s de centaines de paysans, il d�crit la vie dans les campagnes hongroises, de l�avant-guerre � l�apr�s 1956. Il recevra son visa d�exploitation deux ans apr�s le tournage. Dix mille soleils reprend le meilleur de la tradition populaire hongroise, riche en contes et chansons, o� l�on se d�fend de la pauvret� par la beaut� de l�expression. Hommage lyrique et adieu aux croyances s�culaires, le film est consid�r� comme un chef-d�oeuvre d�s sa sortie.