DU COURAGE POUR CHAQUE JOUR

De : Evald Schorm

Avec : Jana Brejchova, Jan Kacer, Josef Abrham, Vlastimil Brodsky
Rep. tchèque, 1964, PAL, DVD9, 4/3, Langues : Tchèque , sous-titres : Français - 89 mn
zone 2, N&B, mono
13.00 €


Titre original : KAZDY DEN ODVAHU
Titre anglais : COURAGE FOR EVERY DAY
Version originale tchèque sous-titrée en français

Grand Prix Festival de Locarno 1966

Jaroslav Lukas, un jeune ouvrier, travaille dans une grande usine de constructions mécaniques. Quelques années auparavant, il est devenu rapidement et facilement un militant politique influent. Après le congrès qui dénonce le culte de la personnalité, il ne sait plus où il en est et perd ses repères politiques et privés. Son amour pour Vera, une jeune décoratrice, s’en ressent….

Avec ce film d’une grande force éthique et morale, Evald Schorm fait une entrée fracassante dans le cinéma tchèque et impose son style. Il devient ainsi (et restera) une sorte de maître spirituel de la nouvelle génération de cinéastes tchèques, en dénonçant avec énergie la bureaucratie socialiste et le conformisme de la classe ouvrière dès 1964.

Il y aborde avec lucidité le désarroi d’un homme qui a sacrifié sa jeunesse à un idéal qui s’avère décevant et doit assumer sa désillusion pour trouver d’autres raisons de lutter. Tous ses films ultérieurs seront, sous des formes diverses, autant d’explorations rigoureuses du rapport entre morale individuelle et morale collective, d’exigeantes interrogations sur le sens de l’action, passant du drame à la tragi-comédie avec un égal bonheur.

Evald Schorm (1931-1988)
Après des études musicales, la FAMU de 1957 à 1962 et des courts métrages remarqués, il tournera à partir de 1964 des œuvres fortes, LE RETOUR DU FILS PRODIGUE (1966), LA FIN DU BEDEAU (1968) jusqu’à LE SEPTIEME JOUR, LA HUITIEME NUIT (1969), interdit par la censure. Il se consacre après la normalisation à la mise en scène lyrique, abandonnant le cinéma jusqu’en 1988, pour un ultime film. Personnalité phare du cinéma tchèque, il aura aussi été acteur dans quelques films marquants de la décennie.

Bonus : chapitrage - livret 24 pages : interview d’E. Schorm par A. Liehm – Entretien avec Evald Schorm (1967)





Voir un extrait en vido :
Extrait "Du Courage Pour Chaque Jour"