HAPPY END - SORTIE LE 24 AOÛT

De : Oldrich Lipský

Avec : Avec Vladimír Menšík, Jaroslava Obermaierová, Josef Abrhám
Tchécoslovaquie, 1967, 71 min
zone 2, Noir & Blanc, Langue : tchèque • Sous-titres : français


Indisponible à la vente actuellement


Sapeur-pompier et sauveteur à ses heures perdues, Bedrich Frydrych manie à merveille son couteau de boucher. Il découvre que sa femme, Julie, a une liaison avec un drôle d’oiseau, un certain Ptácek. Bien décidé à y couper court, Bedrich se retrouve condamné pour un double homicide, mais au pied de la guillotine, il décide que sa mort sera une nouvelle naissance... Rembobinez !?

Premier coup d’éclat du prolifique duo Oldrich Lipský / Miloš Macourek et premier film réversible, Happy End met les images à reculons et la tête du spectateur à l’envers pour notre plus grand plaisir ! Reprise de l'esthétique du muet, cadrages et montage ciselés, virtuosité de la narration et maîtrise de l'effet de la voix off font de ce film un défi permanent mais réussi. Fantasque, poétique, subversif, troublant : une vraie découverte.

Taillé sur mesure pour un de ses rares 1ers rôles, Vladimír Menšík donne toute la mesure de son immense talent dans ce film. Tourné pendant le Printemps de Prague, on peut voir dans cette interprétation de la « vérité » et ce discours allant à rebours des images un redoutable geste politique. Truffé de trouvailles et de gags visuels, ce film rend hommage aux débuts du cinéma et au slapstick. Cette comédie aux accents surréalistes et dadaïstes a des allures de ballet cosmique. Une farce noire, jubilatoire et culte enfin disponible en France !

Acteur et metteur en scène de pièces satiriques, Oldrich Lipský passe du théâtre au cinéma en 1954 et va devenir un des maîtres de la comédie tchèque. Grand admirateur du monde du cirque et amateur de farce et de parodie, il détourne notamment les codes de la science-fiction (Man in Outer Space - 1961) et des films américains (Joe Limonade - 1964). Avec Adèle n’a pas encore dîné (1977), il place le détective Nick Carter dans l’univers de Roger Corman. Son succès ne se dément pas au fil des années, notamment avec Le Château des Carpathes (1981).

....................................................................................................................................................................................................

La collection tchèque rassemble pour la 1ère fois en DVD les films les plus brillants de la cinématographie tchèque, en masters restaurés, avec de nouveaux sous-titres.

BONUS
- Livret 12 pages. Texte et analyses de Jean-Gaspard Pálenícek
....................................................................................................................................................................................................