JUBILEE

De : Derek Jarman

Avec : Toyah Willcox, Jordan, Nell Campbell,Jenny Runacre

Royaume-Uni, 1978, 106 min
zone 2, Couleur, Mono réalisation, scénario : Derek Jarman
photographie : Peter Middleton
musique : Brian Eno, Siouxsie and the Banshees, Chelsea, Wayne County and the Electric Chairs
scénographie et costumes : Christopher Hobbs
production : Whaley-Malin Productions
13.00 €


La reine Elisabeth est envoyée dans le futur par l’occultiste John Dee. Elle débarque dans une Angleterre tumultueuse, celle de la fin des années 1970, évoluant dans le décor d’une ville en pleine décadence sociale et matérielle. Elle observe les agissements d’une bande de nihilistes, Amyl Nitrate, Bod, Chaos, Crabs et Mad.

Jubilee réunit des icônes du mouvement punk – Jordan, la première Sex Pistols, Toyah Willcox, Wayne County ou les rebelles de Slits – qui déambulent dans une Angleterre en pleine ébullition au rythme débridé de la BO de Brian Eno ou de Siouxsie. Film visionnaire des évolutions politiques de l’Angleterre des années 80, Jubilee est le meilleur film punk jamais réalisé, un film incontournable.

Icône des mouvances punks, militant gay infatigable et virulent anarchiste, poète et plasticien fulgurant, artiste protéiforme et iconoclaste, Derek Jarman est une figure essentielle du cinéma anglais. Sélectionné coup sur coup à Berlin (Sebastiane, 1977), Cannes (Jubilee, 1978) et Toronto (La Tempête, 1979), il est immédiatement reconnu pour son esthétique somptueuse, singulièrement novatrice et poétique et son esprit critique de la société anglaise. Son influence s’avère aujourd’hui majeure sur toute une génération de créateurs.

"Un manifeste punk ! Culte !" L’HUMANITE / LES INROCKS

"Entre Orange Mécanique & Alphaville… Une farce sanglante, obscène & crapuleuse. Un magnifique témoignage de ce que furent les punks" LIBERATION

"Une guérilla shakespearienne dans la fosse d’une salle de concert" ROLLING STONE

VERSION ORIGINALE SOUS-TITREE EN FRANCAIS


Sélection officielle - Festival de Cannes 1978