L'AMOUR EST UN CHIEN DE L'ENFER

De : Dominique Deruddere

Avec : Josse De Pauw, Geert Hunaerts, Michael Pas, Gene Bervoets
Belgique, 1987, PAL, 16/9 - 83 min
toutes zones, couleur, dolby digital 2.0


Indisponible à la vente actuellement


Titre Original: CRAZY LOVE

Langue: néerlandais
Sous-titres: français, néerlandais, anglais

Trois nuits sensuelles « à la Bukowski » dans la vie d'un personnage en quête d'amour. Harry Voss, 12 ans, est jeune et naïf. Pour lui, l'amour est une idylle romantique entre des princes et des princesses qui s'embrassent pudiquement sur la bouche. Son père est un héros qui a enlevé sa mère pour l'épouser sur une montagne isolée. Il est fermement décidé à marcher sur ses traces plus tard. Mais Harry a encore beaucoup de choses à apprendre: sur « la baise »  et ce que l'on fait quand « ça démange ». Adolescent, il découvrira qu'on peut être beau ou laid, que la vie et l'amour sont injustes et que l'alcool est une consolation. Le Harry Vos adulte n'est rien d'autre qu'une épave rongée par les traumatismes et les frustrations. Le monde féerique de sa jeunesse est bien loin, mais son désir d'amour est plus fort que jamais. Harry semble prêt à tout pour réaliser ce rêve.

Complément :
Documentaire LES ARCHIVES CRAZY LOVE (36 min.)

Courts métrages :
KILLING JOKE (1980)
WODKA ORANGE (1982)

Bandes-annonces :
CEAZY LOVE (1987)
WAIT UNTIL SPRING BANDINI (1989)
SUITE 16 (1995)
HOMBRES COMPLICADOS (1997)
IEDEREEN BEROEMD (2000)


LES ARCHIVES CRAZY LOVE

Dominique Deruddere a réalisé CRAZY LOVE en 1987. Ce film a été controversé car on y voit quelques scènes osées de masturbation et de nécrophilie. Le film a néanmoins reçu un accueil très positif, tant en Belgique qu'à l'étranger. En Flandre, beaucoup de gens considèrent le film comme une rupture avec le passé. On a l'impression qu'un vent nouveau a soufflé sur notre industrie cinématographique et que le style a pris une allure internationale.

Le documentaire LES ARCHIVES CRAZY LOVE se penche sur les éléments du passé du réalisateur : le rôle joué dans l'histoire par Bourg Léopold, la petite ville de garnison où le jeune Dominique Deruddere a grandi, où il a tourné ses premiers films en super 8 et où il a fait la connaissance de Marc Didden. Plus tard, les deux amis mèneront une collaboration intensive, à commencer par BRUSSELS BY NIGHT et ISTANBUL. Deruddere part à Bruxelles après avoir passé sa jeunesse à Bourg Léopold. Il étudie le cinéma à Sint Lukas et y suit les cours de Guido Henderickx, un réalisateur qu'il admire. Sint-Lukas a joué un rôle décisif dans la carrière de Dominique Deruddere. Parmi ses collaborateurs, beaucoup sont issus de cet entourage: le directeur de la photographie Ludo Stassen, le monteur Ludo Troch, le directeur artistique Hubert Pouille et son compagnon d'armes, Marc Didden. Deruddere réalise deux courts métrages très remarqués au cours de cette période: KILLING JOKE et WODKA ORANGE, qui figurent tous deux sur ce DVD. Le projet de court métrage suivant s'appelle FOGGY NIGHT. Il s'inspire d'une nouvelle de Charles Bukowski et mènera à la réalisation de CRAZY LOVE par un cheminement tortueux. Cette transformation compliquée de court en long métrage est reconstituée minutieusement, ainsi que la structure étrange du film, pleinement liée à ces antécédents. Le documentaire illustre par ailleurs tout le soin apporté au style par les réalisateurs. Mais d'où leur inspiration provient-elle? D'Amérique ou de Flandre? L'intérêt porté à CRAZY LOVE à l'échelle internationale ainsi que le personnage de Charles Bukowski ont mené, deux ans plus tard, à WAIT UNTIL STRING BANDINI, une collaboration entre Multimedia et le Zoetrope de Francis Ford Coppola. Après BANDINI, l'aventure internationale connaît une fin abrupte. En Belgique, Multimedia fait ses choux gras des films d'Urbanus Hector en Koko Flanel. BANDINI marque la fin de la période Multimedia de Dominique Deruddere, qui englobe une grande partie des années 80. Il faudra attendre plusieurs années avant qu'il réalise un nouveau film.

Erik Martens