LA CLEPSYDRE

By : W. J. Has

With : Avec Jan NOWICKI, Tadeusz KONDRAT, Irena ORSKA, Halina KOWALSKA, Gutaw HOLOUBEK
Pologne, 1973, 124 min, version restaurée, couleur, VOSTF
zone 2, Format original respecté 2.35,
15.00 €


Jozef vient voir son père en traitement dans un sanatorium, mais l’établissement médical que Jozef découvre est un vaste palais lugubre, rongé par la vermine et tapissé de toiles d’araignées où le temps et l’espace sont comme pris dans un vertigineux tourbillon. Le Dr. Gotard lui explique que le temps y a été comme retardé. Ne comprenant rien à ce discours, Jozef s’aventure dans la vaste demeure et voit apparaître son double…


Réalisateur d’une œuvre naviguant entre baroque et onirisme, célèbre pour son adaptation du Manuscrit trouvé à Saragosse (1965), W. J. Has fascine public et critique avec cette expérience hypnotique, adaptant deux œuvres de Bruno Schulz : Le Sanatorium au croque-mort et Les Boutiques de cannelle. Désir d’expérimentation sans limite, jeu virtuose sur les strates du temps et de la conscience, La clepsydre est un film qui a révolutionné le cinéma.

Film labyrinthe, voyage initiatique, expérience sensorielle, rêve incohérent, théâtre de marionnettes, musique hypnotique, au carrefour de Fellini, Tarkovski et Visconti, inspiration majeure de Lynch ou Nolan.
L’un des sommets de l’oeuvre de Wojciech Has dans une sublime copie restaurée !

..................................................................................................................................................................................................

COMPLEMENTS
Livret 12 pages :
• Analyse de Frédéric Mercier pour DVD Classik
• Extrait de Cinéma et imaginaire baroque d’Emmanuel Plasseraud (Septentrion presses universitaires-2007)

..................................................................................................................................................................................................

CRITIQUES PRESSE :

« La Clepsydre… Ce moment fondamental de l’histoire du langage cinématographique est un chef d’oeuvre. »
LE MONDE

« La Clepsydre est une oeuvre éblouissante, l’équivalent cinématographique de toutes les symphonies de Malher réunies. »
VARIETY
..................................................................................................................................................................................................

Prix du Jury Festival de Cannes 1973