LE BARON DE CRAC

De : Karel Zeman

Tchécoslovaquie, 1961, PAL, 1.66 - 83
2, N&B et colorisé, mono
15.00 €


En posant le pied sur la lune, le cosmonaute Toník ne s’attendait pas à rencontrer ses illustres prédécesseurs Impey Barbicane, Cyrano de Bergerac et le Baron de Crac. Croyant avoir affaire à un autochtone, le Baron décide de l’emmener sur Terre pour lui faire découvrir les beautés des civilisations terrestres. Ils atterrissent à Constantinople où ils délivrent la belle Bianca secrètement éprise de Toník. Le trio échappe au Sultan furieux et se retrouve dans une avalanche d’aventures et de rencontres pittoresques…

3ème adaptation à l’écran des aventures du célèbre Baron de Münchausen, ce film illustre à merveille l’univers fantasque de ses exploits. L’étendue remarquable des effets visuels, la limpidité du récit, l’extravagance des images, l’usage de la colorisation transcrivent ironiquement les fanfaronnades du personnage en s’appuyant sur les gravures de Gustave Doré. « J’ai conçu mon film comme une comédie souriante, dénuée de sarcasme » dira Zeman. Le Baron de Münchausen (joué par le célèbre acteur Miloš Kopecký) semble être l’alter-ego du cinéaste : passionné de belles histoires avec une folle envie de les vivre et de les raconter.

Primé à Locarno et comptant près de deux millions d’entrées dans son pays, Le Baron de Crac reste un film majeur. Zeman s’entoura de toutes les stars tchèques de l’époque : Miloš Kopecký, Jana Brejchová (alors mariée à Miloš Forman), Karel Höger… Le cinéaste creuse davantage son art en peaufinant ses trucages et laissant une place plus grande à l’interprétation. Un scénario brillant, écrit en collaboration avec Jirí Brdecka et le poète Josef Kainar, est mené avec un sens du rythme, du contrepied, du raccord inattendu et du gag ne laissant aucun répit au spectateur. Humour, inventivité, poésie, imagination… Un vrai chef-d'œuvre.

La meilleure adaptation des aventures du Baron de Münchausen.

Découvrez enfin une œuvre inclassable et magique, admirée par les cinéastes du monde entier dont Steven Spielberg, George Lucas et Terry Gilliam.

BONUS : interview de Karel Zeman / interview de Miloš Kopecký / Sur la genèse du film / les effets spéciaux / présentation du musée Zeman /

"Karel Zeman place d'emblée ses personnages sous les bons auspices de Cyrano et des héros de Jules Verne, rencontrés sur la lune car elle « n'appartient qu'aux poètes, aux rêveurs et aux amants ». (...) Son imagination n'a pas de limites, surtout pas celles du réalisme. Le scénario avance selon la logique du marabout d'ficelle et se termine sur une ode ­inspirée à la conquête des étoiles. Planant." TELERAMA

"Tout bonnement la meilleure adaptation des aventures du baron de Münchausen." A VOIR A LIRE

"Le Baron de Crac est un chatoiement perpétuel, aussi métaphoriquement – on ressent, à sa vision, l’équivalent d’un syndrome de Stendhal devant l’épuisante intelligence et profusion créative que renferme le film – que littéralement, tant les couleurs sont utilisées avec pertinence. Le trait des effets spéciaux dessinés est devenu d’une grande délicatesse, évoquant les dessins de Dürer, tandis que Karel Zeman se joue de leur apparente rigidité pour servir un humour slapstick et absurde qui leur est propre." CRITIKAT