MANDICO BOX 2

By : Bertrand Mandico

France, 2019, Combo DVD + Blu-Ray -
Zone 2, Couleur et Noir & Blanc,
25.00 €


Replongez dans l'univers du réalisateur des Garçons sauvages ! Après le succès de Mandico in the box, une nouvelle invitation au voyage dans une création foisonnante et fascinante, du fameux Notre Dame des Hormones au clip de Calypso Valois !

Les films de BERTRAND MANDICO
2013 à 2017

HORMONA
Notre Dame des Hormones
Prehistoric Cabaret
Y'a-t-il une vierge encore vivante ?

VANITES
Depressive Cop
Souvenir d’un montreur de seins
Féminisme, rafale et politique
L’Ile aux Robes
Petite fille timide
Clip « Apprivoisé » Calypso Valois

Combo DVD + Blu-Ray. Edition limitée, double digipack avec fourreau. Livret 12 pages avec des textes inédits de Pacôme Thiellement, Blutch...

"Vous êtes fan des Garçons sauvages, le film trash et baroque de l'étrange Bertrand Mandico ? Ne ratez pas la seconde livraison de ses pléthoriques courts-métrages (tournés entre 2013 et 2017)."
LES INROCKS

"Dans le ciel du cinéma français contemporain, Bertrand Mandico fait figure de météore. Un univers poétique et fascinant."
VERSUS

"On réalise à quel point le fulgurant choc esthétique et narratif des Garçons sauvages ne doit rien au hasard. Entre surréalisme transgressif hérité de Buñuel, créatures sorties de David Cronenberg ou des séries B et scénarios tantôt délirants ou abstraits, un tsunami d'images follement inventives."
LES ANNEES LASER

"Laissons nous avaler, aspirer par son univers. C’est un voyage. Il est merveilleux, grisant et sitôt revenu, l’envie d’y repartir est trop tentante."
CULTUROPOING

"Deux branches velues d'un même arbre : l'anthologie Hormona et une poignée de Vanités. Un Grey Gardens baroque contaminé par du Cronenberg parfumé de Harry Kümel, constellés d'images brillantes et suintantes."
CHAOS

"Une boîte à rêves faite de textures envoûtantes et d'une imagination folle. On y pénètre des théâtres intérieurs, un peu comme dans Eraserhead de Lynch. Tout ici relève d'une irréalité captivante, qui happe et ne nous lâche plus."
OBSKÜRE