UN HOMME SUR LA VOIE

De : Andrzej MUNK

Avec : Avec Kazimierz Opalinski, Zygmunt Maciejewski, Roman Klosowski
Pologne, 1957, PAL, 4/3 - 89 mn
zone 2, N&B, mono


Indisponible à la vente actuellement


Titre original : CZLOWIEK NA TORZE
Titre anglais : MAN ON THE TRACKS

Version originale polonaise sous-titrée français

Un rapide fend la nuit. Soudain, le mécanicien aperçoit un homme sur les rails. Il freine, mais trop tard : on retrouve sur la voie le corps massacré du vieux cheminot, Orzechowski. Commence alors une enquête pour comprendre si c’est un accident ou un suicide. Mais les témoignages contradictoires se succèdent et la vérité apparaît de plus en plus impénétrable.

Premier long-métrage de Munk, c’est un film qui marque la naissance d’un auteur, qui à travers un fait divers, développe un regard très personnel sur la société polonaise, et au-delà sur les vertiges de l’incommunicabilité, en faisant preuve d’un style de mise en scène extrêmement original, en transformant une quête de vérité en un humanisme désabusé qui démontre en filigrane un discours subtil sur l’état de la société polonaise.

Figure essentielle de la Nouvelle Vague polonaise, né en 1921 à Cracovie, Andrzej Munk étudie l’architecture et le droit avant de se consacrer au cinéma à l’école de Lodz. Il devient opérateur des actualités polonaises, puis réalisateur de films documentaires. Remarqué pour sa vision intelligente et ironique du nouveau mode de vie polonais, il signe plusieurs courts métrages avant de se lancer dans l’aventure du moyen métrage (LES HOMMES DE LA CROIX BLEUE en 1956) et du long en 1957 avec UN HOMME SUR LA VOIE qui lui vaudra une renommée immédiate. Ses films suivants connaîtront un succès sans cesse croissant jusqu’à son dernier long-métrage, LA PASSAGERE. Il mourra d’un accident de voiture pendant le tournage, à 41 ans. Terminé par ses amis et collaborateurs, le film obtiendra, entre autre, le Prix international de la critique au festival de Cannes et à Venise en 1964.




Voir un extrait en vidéo :

Un homme sur la voie
envoyé par malavidafilms